Partager
MagPoly_Oct2006
Magazine Poly | 2006-10-01 00:00:00
  • Partager
    Page 1

    Magazine intégré de Polytechnique. Poste publications no de convention 41074519 Vol. 3, n o 3, octobre 2006 Research NSERC Industrial Chair On Drinking Water Treatment And Distribution La Chaire industrielle CRSNG en traitement et distribution des eaux potables L'ingénieur Le stage, stage, tremplin tremplin pour pour la carrière carrière Fondation de Polytechnique Le don don planifié planifié : pour pour laisser laisser une une marque marque durable durable

  • Partager
    Page 2

    www.polymtl.ca Sommaire L'École 4 Mot du directeur général 4 Presses internationales Polytechnique 2 Vol. 3, n o 3, octobre 2006 4 Les Presses internationales Polytechnique en effervescence 5 Dossier spécial Les programmes de perfectionnement pour diplômés en génie étrangers 6 Fondation de Polytechnique Le don planifié 7 Campagne annuelle 2006-2007 L'enseignement - La vie étudiante 8 Mot du directeur de l'enseignement et de la formation 8 Gros plan HPR : trois petites lettres pour un grand concept pédagogique 9 News brief: Education 10 Entretien Marie Bernard : « L'enseignement passe d'abord par le coeur » 11 Sociétés techniques Retour sur les compétitions estivales 12 Conseils L'engagement dans la vie étudiante : enrichir son parcours à Polytechnique 14 International 15 Stage CIPO 2006 : retour du Malawi L'importance du travail en équipe en entreprise n'est pas un mythe 8 16 Cycles supérieurs Le diplôme d'études supérieures : pour aller plus loin, plus vite News briefs Sommaire Vol. 3, n o 3, octobre 2006 La recherche / Research 17 17 Mot du directeur de la recherche et de l'innovation / A message from the Dean, Research and Innovation p. 22 Journée de la recherche 2006 / Journée de la recherche 2006 La recherche nous transporte / Research transports us p. 22 18 Infrastructure de recherche / Research Infrastructure Chaire de recherche du Canada en cristaux photoniques : les possibilités infinies de la fibre microstructurée / Canada Research Chair in Photonic Crystals: The infinite potential of microstructured fibres p. 23 19 Recherche avancée / Advanced research Chaire industrielle CRSNG en traitement et distribution des eaux potables : le génie de l'eau propre / NSERC Industrial Chair on Drinking Water Treatment and Distribution: Engineering clean water p. 24 20 Profil / Profile Le monde appartient à ceux qui font des études supérieures! / The world belongs to those who choose graduate studies p. 25 21 Projets majeurs / Major projects L'ingénieur Nouveaux projets amorcés / New projects started 27 Mot du président de l'ADP Mot de la présidente du Comité des communications 28 Profil de diplômé : un stage qui propulse une carrière 29 Nominations, distinctions et décès 27 30 Retour sur les activités : un printemps des plus dynamiques! Programmation 2006

  • Partager
    Page 3

    Éditorial Chantal Cantin, directrice du Service des communications et du recrutement Vol. 3, n o 3, octobre 2006 Une autre année universitaire s'est amorcée en septembre et celle-ci sera encore une fois très chargée en activités de toutes sortes. Le financement des universités ayant fait la manchette depuis quelques années déjà, un petit répit nous sera accordé, à la suite de l'annonce faite en août dernier par le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Jean-Marc Fournier, au sujet du réinvestissement dans les universités de 240 millions de dollars d'ici 2008-2009. Mais ceci ne règle pas l'ensemble de la situation précaire qui prévaut dans nos institutions. Le printemps 2007 sera aussi marqué par l'arrivée d'une nouvelle personne à la direction générale de Polytechnique, puisque M. Robert L. Papineau avait accepté, au printemps dernier, de prolonger son mandat pour une autre année. Son successeur prendra la barre de l'institution à compter du 1 er juin 2007. Après une 1 re année d'implantation, les programmes renouvelés du baccalauréat de Polytechnique affichent des résultats très satisfaisants, car nous avons connu une augmentation significative du nombre d'étudiants, le taux de persévérance s'est amélioré et la moyenne cumulative est en hausse. L'encadrement offert par les départements et le Service aux étudiants a également porté fruits, car le nombre d'étudiants en difficulté a aussi diminué. Cette année, les habiletés personnelles et relationnelles (HPR), notamment la communication interpersonnelle ainsi que le travail en équipe, sont au cœur des émulations de nos équipes pédagogiques. Un gros plan sur les HPR, à la page 8, vous en apprendra plus sur ces matières particulières, désormais enseignées aux étudiants du baccalauréat. Un autre sujet qui ne manque pas d'intérêt et qui teinte régulièrement l'actualité, l'eau potable et ses effets sur la santé publique! Cette ressource vitale et omniprésente dans notre quotidien à tous bénéficie de l'expertise de certains de nos professeurs rattachés au Département des génies civil, géologique et des mines. Vous trouverez dans ce numéro tous les détails relatifs à l'inauguration officielle de la Chaire industrielle CRSNG en eau potable et au dévoilement de la première unité mobile du traitement des eaux. Plus de 16 mètres sur roues d'expertises en recherche et développement, une première canadienne! Les détails des recherches des professeurs Michèle Prévost et Benoit Barbeau et de leurs partenaires. Un dossier spécial traite des programmes offerts par Polytechnique aux diplômés en génie provenant de l'étranger. Exclusifs à Polytechnique, ces programmes constituent une préparation aux examens de l'Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) que les ingénieurs immigrants doivent réussir pour pouvoir exercer leur profession au Québec. À découvrir à la page 5. En terminant, je vous invite à participer à notre Journée portes ouvertes du dimanche 19 novembre 2006, de 10 h à 16 h. Pour plus de détails, consultez le site Web : www.polymtl.ca/jpo. On vous attend en grand nombre! Chantal Cantin, rédactrice en chef chantal.cantin@polymtl.ca est une publication périodique de la Direction des affaires institutionnelles et secrétariat général de l'École Polytechnique. ISSN 1712-3852 Édition : Service des communications et du recrutement Rédactrice en chef : Chantal Cantin Coordination : Annie Touchette, Catherine Florès Des émulations porteuses! Rédaction : Yan Barcelo, Chantal Cantin, Catherine Florès, Frédéric Simonnot, Annie Touchette Révision : Johanne Raymond, Daly-Dallaire Traduction : Daly-Dallaire, Services de traduction Photo de couverture : Normand Rajotte Photos : Denis Bernier, Normand Rajotte, Service des communications et du recrutement. Direction artistique et conception de la grille graphique : Millennium concept & design Ont collaboré à ce numéro : l'Association des Diplômés de Polytechnique, la Direction de la recherche et de l'innovation, la Fondation de l'École Polytechnique, les Presses internationales Polytechnique Reproduction autorisée avec mention de la source. Renseignements : Service des communications et du recrutement, École Polytechnique de Montréal Tél. : (514) 340-4915 communications@polymtl.ca Adresse postale : C.P. 6079, succ. Centre-ville Montréal (Québec) H3C 3A7 Le genre masculin a été utilisé de façon systématique dans l'unique but de faciliter votre lecture. Éditorial 3

  • Partager
    Page 4

    L'École 4 Robert L. Papineau, ing. Ph. D., MACG, O.Q., directeur général de l'École Polytechnique Mot du directeur général Loin de la coupe aux lèvres! La question du financement des universités n'est toujours pas réglée, mais le premier pas qui s'est engagé à la suite de l'annonce faite en août dernier par le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Jean-Marc Fournier, au sujet du réinvestissement dans les universités de 240 millions de dollars d'ici 2008-2009, nous donne des raisons d'être optimistes. Avouons-le, on est cependant loin de la coupe aux lèvres, car l'écart continue de s'accentuer, entre-temps, entre les universités québécoises et canadiennes, notamment celles de l'Ontario. Nous persistons à croire que l'engagement additionnel du gouvernement fédéral est essentiel afin d'atteindre l'équilibre dans nos universités. Il ne faut pas se leurrer, tout le programme d'équité salariale, de même que le déficit de solvabilité relié aux caisses de retraite de nos institutions, a été assumé par ces dernières et non par le gouvernement du Québec. Tous ces éléments affectent directement nos budgets de fonctionnement. Donc, la situation demeure problématique. Pendant toutes ces tergiversations, Polytechnique continue d'innover par le biais de ses programmes en transmettant à ses étudiants les principales qualités que l'ingénieur des années 2020 devra maîtriser selon l'Académie canadienne du génie : habiletés analytiques et communicationnelles, ingéniosité et créativité, leadership, connaissance du milieu des affaires, professionnalisme, sens de l'éthique, et capacité à se former et à apprendre tout au long de sa carrière. C'est notre mission, et nous la réalisons avec beaucoup de passion! Presses internationales Polytechnique Derniers lancements Ont été lancés récemment : Asymmetric Operation of AC Power Transmission System, par Richard J. Marceau, Abdou R. Sana et Donald T. McGillis; Cours et exercices de statistique mathématique appliquée, par Mario Lefebvre; Gestion de production et ressources humaines, par Pierre Baptiste, Vincent Giard, Alain Haït et François Soumis; Hydrologie, par François Anctil, Jean Rousselle et Nicolas Lauzon; Managing in a Sea of Uncertainty, par Denis Couillard; Préparer et donner un exposé, 2 e édition, par Dominique Chassé et Richard Prégent; Processus stochastiques appliqués, par Mario Lefebvre; Vocabulaire illustré des chariots, des roues et des roulettes de manutention, par l'Office québécois de la langue française, Clément Croteau et Diane Riopel, ainsi que deux ouvrages en coédition avec la maison Hermann, Géométrie au 20 e siècle et Physique des polymères. Vient de paraître Joe Bichai, dans Agir ou périr - Survivre dans la jungle de la mondialisation, relate le parcours fascinant d'une entreprise qui, sur une période de dix ans, a instauré dans l'une de ses usines les pratiques japonaises du juste à temps (JAT) et du Kaizen en les adaptant à la réalité nord-américaine. Les Presses internationales Polytechnique en effervescence Une marque de reconnaissance Deux ouvrages des Presses ont été retenus comme finalistes au Prix Roberval 2007, soit Hydrologie et Gestion de production et ressources humaines. Le Prix Roberval est un concours international francophone destiné à encourager la production en langue française d'œuvres sur tous supports dont le sujet est consacré à la technologie. Nos ouvrages sont rédigés par des professeurs de l'École Polytechnique mais aussi par de nombreux diplômés de l'institution. Nos auteurs ont su allier pratique et théorie dans des ouvrages touchant l'ingénierie mais aussi les sciences appliquées, y compris les sciences de la gestion. Être auteur aux Presses internationales Polytechnique, c'est profiter « d'un éditeur de génie » qui vous offre des services comme l'accompagnement, la réécriture, la révision, la traduction, la mise en pages, ainsi que la création de cédéroms et de figures. Confiez-nous vos manuscrits; vos projets nous intéressent. La directrice, Constance Forest Vol. 3, n o 3, octobre 2006

  • Partager
    Page 5

    Dossier spécial Programmes de perfectionnement pour les diplômés en génie étrangers L'intégration des professionnels immigrants au Québec, sujet qui fait couler beaucoup d'encre, passe entre autres par leur employabilité. La reconnaissance de leurs titres par un ordre professionnel est pour nombre d'entre eux la première étape à franchir pour pouvoir travailler dans leur domaine. C'est notamment le cas des quelque milliers d'ingénieurs étrangers qui viennent chaque année s'installer au Québec. Ceux-ci doivent se faire admettre à l'Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) pour pouvoir se prévaloir de leur titre et exercer leur profession. Pour réussir les examens techniques demandés par l'OIQ, les candidats ont souvent besoin de suivre des cours spécifiques. Depuis deux ans, l'École Polytechnique répond à ces besoins de formation particuliers par des programmes spéciaux qu'elle a mis sur pied en collaboration avec Emploi Québec, l'OIQ et des organismes communautaires. Sous forme d'un certificat de 30 crédits et d'un programme court de 15 crédits, les programmes de perfectionnement destinés aux diplômés en génie de l'étranger permettent à ceux-ci d'actualiser leurs connaissances et d'améliorer leur employabilité. « L'un et l'autre de ces programmes comprennent une série de cours obligatoires, directement reliés à l'employabilité et à l'intégration, comme la communication interculturelle, la pratique de l'anglais ou encore le professionnalisme, indique Jean-Nicolas Rioux, coordonnateur des programmes. Les cours à options sont de nature technique : cours du baccalauréat en génie pour préparer les examens et actualiser les connaissances, ainsi que des cours permettant une mise à niveau en informatique. » C'est le nombre d'examens techniques prescrits par l'OIQ qui détermine dans quel programme le candidat devra s'inscrire. « Ici, les cours sont très axés sur la pratique », témoigne Jaime Daniel Ferreyra, Argentin diplômé en Vol. 3, n o 3, octobre 2006 génie mécanique, qui effectue actuellement un certificat de perfectionnement. « En Argentine, j'ai reçu une formation très théorique. Je dois donc m'adapter. » M. Ferreyra a par ailleurs été surpris par le haut niveau des professeurs de Polytechnique, dont nombre d'articles sont publiés dans des revues scientifiques internationales. Svitlana Vynogradova, diplômée de génie chimique en Ukraine, souligne le rythme intensif des cours et les travaux en équipe, auxquels elle n'était pas habituée. Giovanna Diaz, diplômée de génie industriel venant du Pérou, considère quant à elle que le programme du certificat de perfectionnement lui confère une meilleure maîtrise de sa propre spécialisation, en plus de la préparer aux examens de l'OIQ : « Au Pérou, je m'étais spécialisée dans l'amélioration et l'automatisation des processus administratifs. Grâce au cours d'Ergonomie, par exemple, si je me préoccupe toujours de la productivité, je prends désormais mieux en compte l'importance de diminuer la fatigue de l'employé.» Avec ce certificat, Giovanna se sent mieux armée pour affronter le marché du travail. « Autre avantage, cela m'a permis de me faire de bons amis et d'améliorer mon français comme mon anglais! » Seule institution de génie québécoise à offrir ce type de programmes de perfectionnement personnalisés, Polytechnique accueille chaque année une centaine de diplômés en génie de l'étranger. L'adéquation de ces programmes aux besoins du marché de l'emploi, ainsi que leur soutien aux efforts individuels des ingénieurs immigrants dans leur démarche d'intégration socioprofessionnelle, a valu à Polytechnique le prix Maurice-Pollack 2006 décerné par le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles. Professional requalification programs for engineers from abroad The integration of immigrants with professional qualifications obtained abroad remains a critical issue in Québec. For the thousands of engineers who immigrate to Québec each year, requalification with the Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) is a crucial first step. École Polytechnique now offers special programs created in conjunction with Emploi Québec, the OIQ and community organizations to meet this need. Based on OIQ requirements and focused on employability and integration, the programs help immigrant engineers prepare for OIQ technical exams, and also deal with language and intercultural communications. Currently Québec's only engineering institution to offer professional programs tailored to immigrant needs, Polytechnique welcomes 100 foreign-trained engineers annually. L'École 5

  • Partager
    Page 6

    L'École Natalie Villemure, directrice générale Fondation Pour ma première intervention auprès des diplômés, je ne parlerai non pas de décès, mais plutôt d'immortalité. Effectivement, faire un don majeur ou encore un don planifié c'est une occasion d'agir au présent, mais c'est surtout laisser une trace indélébile et s'assurer ainsi d'un peu d'immortalité. Ce type de contribution demande non seulement une générosité hors du commun, mais aussi une confiance inébranlable dans l'avenir de la profession. Il existe plusieurs façons de contribuer et il y en a, sans aucun doute, une qui vous convient. Voici donc deux tableaux sur les principales façons de faire un don planifié. Aux fins de cet exercice, je m'en suis tenue aux plus communes. L'option que vous choisirez aura une influence sur l'application des lois de l'impôt. Je suis disponible pour répondre à vos questions sur ce sujet, et ce, en toute confidentialité. Le don planifié : pour laisser une marque durable Je termine en soulignant que la Fondation prévoit offrir des sessions d'information sur les dons planifiés. La première session, donnée par M. Alain Lévesque, aura lieu le 15 novembre 2006 à 7 h 30 et la seconde, par Inauguration du Laboratoire de formation Khalil E. Barsoum, Po 66 Le 31 mai dernier avait lieu l'inauguration du Laboratoire de formation Khalil E. Barsoum, Po 66. L'installation de ce laboratoire, situé au 7 e étage des pavillons Lassonde, a été rendue possible grâce au don personnel et exemplaire de M. Khalil E. Barsoum. Le laboratoire servira à la formation de la communauté polytechnicienne. L'engagement de M. Barsoum envers Polytechnique s'est manifesté durant toute sa carrière à travers sa contribution au développement de partenariats industriels avec l'École et à la mise en place de liens privilégiés entre Polytechnique et IBM. Khalil E. Barsoum, Po 66 Don en espèce * Comptant Assurance-vie * Capital, Décès Fédéral * 16 % premiers 200 $ * 29 % excédent Dons immédiats Don en nature * Valeurs mobilières (actions, obligations, etc.) * Biens immeubles (terrains, chalets, bâtiments...) * Œuvres d'art Dons différés Fiscalité des dons (à titre indicatif seulement) Provincial Testament * Legs particuliers : avec certaines conditions rattachées telles que la création d'une bourse... * Legs résiduaires : désigne le résidu de vos biens légués après que vos bénéficiaires aient reçus leur part prévue. * Legs universels : sans aucune condition ni restriction * 20 % premiers 200 $ * 24 % excédent M. Denis Dupuis, Po 72, le 13 février 2007 (heure à confirmer). Je vous invite à communiquer avec nous pour vous inscrire au (514) 340-5959. Les sessions d'information auront lieu à l'École Polytechnique. Venez nombreux! 3 e Dîner du Cercle des Bâtisseurs Assurance-vie * Valeur de rachat * Intérêts * Dividendes Crédits d'impôt combinés (maximum) * 33,36 % jusqu'à 200 $ * 44,21 % de 201 $ à 2 000 $ * 48,21 % plus de 2 000 $ Le 3 e Dîner du Cercle des Bâtisseurs a eu lieu le 31 mai dernier avec la participation de M. Khalil E. Barsoum en tant que conférencier invité. Cette soirée, exclusive aux membres du Cercle des Bâtisseurs, fut très appréciée, surtout grâce à l'allocution de M. Barsoum qui nous a si bien expliqué ses motivations en tant que donateur. 6 Vol. 3, n o 3, octobre 2006 Rentes * Garantie décès

  • Partager
    Page 7

    Assemblée générale annuelle 19 septembre 2006 L'Assemblée générale annuelle a eu lieu le 19 septembre dernier. M. Robert Panet-Raymond, Po 65, a été reconduit pour un deuxième mandat. Le comité exécutif est composé de : Président : Robert Panet-Raymond, Po 65 Vice-président : Roch Dubé, Po 77 Trésorière : Claude-Marie Sauvé, Po 88 Membre d'office : Bernard Lamarre, Po 57 Membre d'office : Robert L. Papineau Secrétaire : Natalie Villemure Président sortant : Pierre-C. Fortier, Po 57 M. Jean-Pierre Gilardeau, Po 77, est maintenant administrateur au conseil, en remplacement de M. Pierre Desjardins, Po 65. Nous profitions de l'occasion pour remercier M. Desjardins pour son engagement envers la Fondation de Polytechnique. Nous vous invi- Vol. 3, n o 3, octobre 2006 tons à visiter le site web de la Fondation pour consulter la liste des membres du conseil d'administration : www.fondationpoly.org Friends La campagne annuelle 2006, dirigée par le trésorier M. Louis Marceau, Po 67, est en cours. L'objectif cette année est de récolter 60 000 $ auprès des diplômés résidant aux États-Unis. De plus, Friends va élargir la campagne annuelle pour inclure les fournisseurs de Polytechnique, les employeurs actuels de nos diplômés et les fondations situées aux États-Unis. Nous invitions les diplômés résidant aux États-Unis à contribuer à la campagne annuelle 2006 de Friends. Les dons peuvent être adressés à : Susan Flaherty, Friends of Campagne annuelle 2006-2007 Donner à la Fondation en adhérant au programme des dons mensuels. Cette année, nous offrons une nouvelle méthode pour effectuer les dons à la Fondation de Polytechnique dans le cadre de la campagne annuelle. Lorsque vous choisissez d'adhérer au programme de dons mensuels, vous nous autorisez à prélever un montant de votre choix, sur votre carte de crédit (Visa, MasterCard et Amex), chaque mois. Nous prélèverons ce don le 1 er ou le 15 e jour du mois selon votre préférence. Au début de chaque année, vous recevrez un reçu pour le montant total versé au cours de l'année précédente. Si vous déménagez, voulez modifier le montant de votre versement mensuel ou désirez annuler votre adhésion, vous pouvez communiquer avec la Fondation. Ce programme mensuel constitue la façon la plus efficace de faire un don à la Fondation, en plus d'être déductible des impôts. Cette méthode comporte des avantages indéniables : Polytechnique of Montreal, Roha and Flaherty 1725 I (Eye) Street NW Ste 300 Washington DC 20006. En septembre dernier, Friends a fait parvenir le bottin des diplômés œuvrant au États-Unis. Bourse d'excellence Roland Bouthillette La Fondation de Polytechnique a créé la Bourse d'excellence Roland Bouthillette en hommage à ce dernier. Ce fonds existe en grande partie grâce au don de 25 000 $ de l'entreprise Bouthillette Parizeau et associés inc. Le but premier de ce fonds est de permettre l'attribution d'une bourse d'excellence annuelle d'une valeur de 1 000 $ à un étudiant de 1 er cycle qui maintient une cote élevée et qui se classe parmi les meilleurs. L'équipe de la Fondation de Polytechnique Robert Panet-Raymond Président du conseil robert.panet-raymond@polymtl.ca (514) 340-4711, poste 3216 Natalie Villemure Directrice générale natalie.villemure@polymtl.ca (514) 340-5197 Richard Coveney Coordonnateur de la gestion de l'information richard.coveney@polymtl.ca (514) 340-4711, poste 3756 Michelle Niceforo Directrice des campagnes annuelles michelle.niceforo@polymtl.ca (514) 340-4711, poste 4151 Linda Hurteau Adjointe administrative linda.hurteau@polymtl.ca (514) 340-5959 * vous profitez d'un moyen simple et pratique d'appuyer Polytechnique; * vous faites une contribution qui gagnera en importance; * vous offrez à la Fondation une source de financement continue et fiable; * vous permettez à la Fondation de planifier et d'assurer l'exécution de projets futurs; * vous contribuez à réduire les coûts administratifs des envois postaux et du traitement des dons; * vous pouvez ajuster ou annuler votre participation au don mensuel en tout temps; * vous recevrez un reçu aux fins de l'impôt au moment de payer l'impôt pour le total annuel de vos dons. Pour vous inscrire au programme de dons mensuels, veuillez nous contacter au (514) 340-5959, ou inscrivez-vous en ligne avec le formulaire disponible sur notre site (www.fondationpoly.org). L'École 7

  • Partager
    Page 8

    L'enseignement - La vie étudiante 8 Pierre G. Lafleur, ing. Ph. D., directeur, enseignement et formation Gros plan Les habiletés personnelles et relationnelles, ou HPR, vous connaissez? Cela désigne l'ensemble des aptitudes désormais nécessaires aux futurs ingénieurs, surtout s'ils souhaitent se voir confier des postes d'encadrement dans leur carrière : facilité à travailler en équipe, à organiser un groupe de travail, à débloquer une situation conflictuelle, à donner et recevoir du feed-back, à animer des réunions, etc. Cela fait l'objet d'un nouveau concept de cours que tous les nouveaux étudiants de Polytechnique sont appelés à apprivoiser, dans 10 programmes de baccalauréat. Ce cours a été élaboré par le Centre des études complémentaires (CEC) de Polytechnique dirigé par Louis Lefebvre. Renée-Pascale Laberge, coordinatrice de l'unité HPR, a monté le projet de cours en collaboration avec l'ensemble des départements. Elle et ses collègues, Martine Gagnon, France-Claude Létourneau et Stéphanie Rivier, ont préparé le matériel et commencé à l'enseigner cet automne en première année. Par Mot du directeur de l'enseignement et de la formation Les programmes renouvelés au baccalauréat : un bilan positif Forts de notre première année d'existence avec nos programmes renouvelés au baccalauréat, nous avons débuté notre deuxième année académique avec le sentiment d'avoir répondu à plusieurs de nos objectifs. Un bilan positif et porteur d'avenir s'impose après une première année. L'accueil des étudiants de première année a été perçu comme un succès tant sur le plan des activités mises en place par notre institution que sur celui des activités des départements. L'encadrement maintenant pris en charge par les départements a été accueilli favorablement par notre clientèle étudiante. Les projets intégrateurs font l'unanimité tant chez nos étudiants, nos professeurs et nos futurs étu- diants. À cet égard, nous avons connu une hausse significative du nombre d'étudiants tout en maintenant nos exigences (cote R). D'autres éléments probants s'ajoutent à cette liste : la moyenne cumulative est en hausse, on observe une diminution du nombre d'étudiants en difficulté et on note une augmentation de la persévérance. Bravo à tous les artisans de cette vaste réforme pédagogique. L'année 2006-2007 sera consacrée à peaufiner l'intégration des habiletés personnelles et relationnelles (HPR) au sein des divers programmes. Lorsqu'on parle des HPR, on fait référence, entre autres choses, à des cours axés sur la communication orale et écrite ainsi que sur le travail en équipe. Certains ajustements seront apportés afin d'aider nos professeurs à évaluer ces compétences, et ce, pour toute la durée des programmes de génie offerts à Polytechnique. Un autre bon coup qui mérite d'être souligné, la mise en place du Centre de consultation en mathématiques par le Département de mathématiques et génie industriel. En offrant un soutien à la réussite, ce centre peut faire la différence dans le cheminement académique d'un étudiant. Mes félicitations à toutes les personnes qui s'investissent et contribuent au succès du Centre. HPR : trois petites lettres pour un grand concept pédagogique « Communiquer pour travailler harmonieusement en équipe et miser sur ses compétences relationnelles, c'est essentiel pour un ingénieur et cela s'apprend! » ailleurs, le CEC a développé un programme de formation à la communication orale et écrite, coordonné par Dominique Chassé et sa collègue Claire-Andrée Dorval. Divisés en deux parties : Relations interpersonnelles et Travail en équipe, les cours HPR visent à donner aux étudiants non seulement les outils, mais aussi le réflexe de les utiliser, tout au long de leurs études et de leur carrière. « Communiquer pour travailler harmonieusement en équipe et miser sur ses compétences relationnelles, c'est essentiel pour un ingénieur, et cela s'apprend!», affirme Mme Laberge. Le volet Relations interpersonnelles sensibilise les étudiants au fait que toute relation entre individus est influencée par un système de perceptions, de valeurs, de messages non verbaux et de construction de sens. On forme aussi les étudiants à l'écoute, à la capacité Vol. 3, n o 3, octobre 2006

  • Partager
    Page 9

    de donner et de recevoir un feed-back et à la gestion de conflit. Le volet Travail en équipe sensibilise les étudiants au fait que toute équipe est influencée par une dynamique coconstruite et marquée par des phases ou des zones de développement. On forme aussi les étudiants à prendre en charge les rôles et les normes dans une équipe, à animer et organiser une réunion, à prendre des décisions en équipe et à développer leur leadership. La démarche est basée sur le vécu et l'approche orientée vers les solutions. Ainsi, au début de chaque cours, on fait vivre une expérience aux étudiants, qui s'engagent dans l'activité en observant et en exécutant quelque chose. Par exemple, pour pratiquer les techniques d'écoute active et pour comprendre les difficultés reliées à l'écoute, les étudiants peuvent être amenés à réaliser une image à partir de cartons de couleur de différentes formes à l'aide des seules instructions orales données par un coéquipier. Un observateur note les réussites et les échecs reliés à l'écoute des deux participants. L'expérience complétée, les participants partagent, en groupe puis avec toute la classe, ce qu'ils ont vécu ou observé en intégrant toutes les données communiquées pour en faire ressortir les dynamiques qui ont émergé. C'est alors seulement que leur sont exposées les notions conceptuelles qui permettent d'énoncer les principes généraux et de tirer des conclusions de leur expérience. La mise en application découle de l'approche orientée vers les solutions : l'étudiant doit se fixer un but à atteindre en ce qui concerne l'amélioration de ses propres modes de communication interpersonnelle et de travail en équipe. Il est amené ensuite à identifier les signes (comportements, attitudes, mots, etc.) qui démontreraient clairement le changement (visualisation) afin d'en arriver à se fixer deux ou trois objectifs à court ou moyen terme. Ces objectifs doivent respecter certains critères et doivent se définir à l'aide d'outils (compétences, échelles, moments d'exception, etc.) provenant de l'approche orientée vers les IPR, or "interpersonal and relational skills," are today as vital to engineering as are computers. Excelling at teamwork and conflict management is particularly important for obtaining managerial positions. With this in mind, Polytechnique has launched a new course on IPR. The course consists of two components, Interpersonal Relations and Teamwork. The first explores the behavioural and social elements at play as students practice good listening, giving and receiving feedback, and conflict management. The second component explores group dynamics Vol. 3, n o 3, octobre 2006 Renée-Pascale Laberge solutions. « Cette démarche favorise la prise en charge et la responsabilisation, souligne Mme Laberge. Au fameux "Connais-toi toi-même", nous ajoutons : "Change-toi toi-même"! » Le volet Travail en équipe est aussi relié aux projets intégrateurs. « L'objectif est de poursuivre la démarche tout en apportant un soutien aux responsables des projets intégrateurs. Nous avons conçu à leur intention du matériel pédagogique contenant des suggestions d'exercices sur la dynamique de groupe, les processus de prise de décision, la gestion d'équipe, le développement du leadership ou encore l'animation d'une équipe. Si les professeurs nous en font la demande, nous intervenons à trois reprises durant les cours consacrés au projet intégrateur. Nous proposons également une présentation pour les professeurs qui souhaitent se familiariser davantage avec l'approche HPR. » De prime abord, les cours HPR peuvent déconcerter des étudiants plus habitués à jongler avec des équations qu'à établir des relations harmonieuses; pourtant, les premiers groupes à avoir reçu l'enseignement cet automne se sont montrés très réceptifs à ces nouvelles matières. « Ils s'engagent pleinement dans l'auto-expérimentation proposée par notre approche et déjà plusieurs mentionnent les bénéfices de leur prise en charge dans leur vie quotidienne. Cette appropriation graduelle se transférera nécessairement dans leurs manières d'aborder les différentes fonctions qu'ils occuperont dans leurs carrières respectives », rapporte Mme Laberge. IPR: Three little letters equal one big educational concept through exercises ranging from leading a team to making group decisions. Overall, the course- which employs a hands-on, solution-oriented approach-fosters a way of thinking that will enable students to work harmoniously with others throughout their careers. By directly involving students in the process the approach also fosters accountability. The bottom line: teamwork and people skills are essential tools for today's engineer-and they can be learned! L'enseignement - La vie étudiante 9

  • Partager
    Page 10

    L'enseignement - La vie étudiante Entretien Marie Bernard Le Gala Méritas, organisé annuellement par les étudiants de Polytechnique, récompense les professeurs qui, aux yeux des étudiants, se sont particulièrement illustrés par leurs qualités de pédagogues. Un nom se retrouve régulièrement parmi les récipiendaires : celui de Marie Bernard, professeure au Département de génie mécanique, qui, par ailleurs, a reçu de l'École le Prix d'excellence en enseignement en juin dernier. Professeure à Polytechnique depuis plus de vingt ans, Mme Bernard a su conserver intacte sa passion pour l'enseignement. Pour vous, c'est quoi enseigner? Cela dépasse la seule transmission de connaissances. Avant tout, c'est établir une communication avec les étudiants, basée sur la confiance réciproque et le désir de les faire progresser. Je pense que l'enseignement passe d'abord par le cœur. Il faut faire preuve de créativité aussi dans la façon d'enseigner, car les étudiants aiment recevoir un enseignement actif. Pour autant, notre mission d'enseignants n'est pas circonscrite à la salle de cours : nous devons réfléchir à ce qu'est le génie aujourd'hui et aux meilleures façons de l'enseigner. En ce sens, j'ai eu, par exemple, la chance de faire partie du comité d'implantation du projet de formation qui participe à la refonte des programmes de baccalauréat. Concrétiser notre vision commune, en enrichissant les programmes avec les Marie Bernard : « L'enseignement passe d'abord par le cœur » stages obligatoires, les projets intégrateurs et le développement des habiletés personnelles et relationnelles, et en faisant une place importante au travail en équipe, a été une expérience très stimulante. Quelle est votre plus grande motivation en tant que professeure? De façon générale, c'est contribuer à ce grand projet qui est la construction de l'avenir de nos étudiants. Ce sont eux qui vont modeler la société de demain. En leur transmettant des connaissances, en les aidant à s'améliorer, à s'ouvrir à tout ce que le génie peut leur apporter, nous, professeurs, les aidons à réaliser leur objectifs. Cette année, les étudiants vous ont attribué le prix Hommage, lors du Gala Méritas, pour l'ensemble de votre travail. Que représente ce genre de récompense pour vous? J'en ai été très touchée. Lorsque les étudiants nous montrent qu'ils ont apprécié nos efforts, c'est la plus belle récompense que nous puissions recevoir! Depuis vingt ans que vous enseignez, trouvezvous que les étudiants ont changé? Aujourd'hui, nos étudiants sont dynamiques et particulièrement entreprenants. Ils ont aussi beaucoup d'activités en dehors de leurs études, ce qui n'est pas toujours facile à gérer. Mais cela démontre en même temps leur ouverture d'esprit. Chose certaine : quand ils sont motivés par un projet, rien ne les arrête! Votre autre cheval de bataille, c'est la Chaire Marianne-Mareschal, qui fait la promotion du génie auprès des jeunes filles, et dont vous êtes cotitulaire. Vous trouvez que c'est encore utile, en 2006, de rappeler aux filles que le génie c'est aussi fait pour elles? Bien sûr. Bon nombre de jeunes filles ont encore une mauvaise perception du génie soit parce qu'elles ne croient pas y trouver les valeurs qui les rejoignent, soit parce qu'elles manquent de modèles. Par le biais de nos activités, nous démystifions le génie auprès des jeunes filles, nous leur en montrons les aspects qu'elles ignorent, par exemple son impact positif sur l'environnement, et nous les mettons en contact avec des ingénieures. Je pense que nous les aidons à prendre conscience qu'être ingénieure, c'est être utile à la société. 10 Vol. 3, n o 3, octobre 2006

© École Polytechnique de Montréal
Bottin | Plan du site | Recherche | Conditions

Un moment SVP