Partager
MagPolyMars2005
Magazine Poly | 2005-03-01 00:00:00
  • Partager
    Page 1

    Magazine intégré de Polytechnique. Poste publications no de convention 41074519 Vol. 2, n o 1, mars 2005 L'ordinateur porté : un pas vers l'homme du futur Recherche Le CREDEAU : les enjeux de l'eau Fondation de Polytechnique Campagne annuelle 2004-2005 L'ingénieur Research CREDEAU: the water challenges Les jeunes, la mondialisation et la mobilité École affiliée à l'Université de Montréal

  • Partager
    Page 2

    www.polymtl.ca Sommaire L'École 4 Le mot du directeur général 4 Spécial environnement Polytechnique prend le virage vert 5 Les Presses internationales Polytechnique rayonnent A brief from the institution 6 Fondation de Polytechnique Reconnaissances certifiées pour bénévoles émérites 16e édition du dîner des amis du président L'équipe de la Fondation de Polytechnique 7 Soir de première à New York! Fonds de bourses Roger P. Langlois Campagne annuelle 2004-2005 L'enseignement - La vie étudiante 8 Le mot du directeur de l'enseignement et de la formation 8 Spécial innovations pédagogiques Miser sur l'apprentissage pour donner des clefs maîtresses aux étudiants 10 A brief from Education / Student Life 11 International Du génie à dimension humaine 11 Comités étudiants Deux prototypes en progression pour Archimède 12 Poly-panoplies 12 Stages L'impact d'un projet de stage 13 Conseils Partir en échange hors Québec 14 Expériences d'étudiants en échange 15 Cycles supérieurs L'ordinateur porté : un pas vers l'homme du futur Sommaire Vol. 2, n o 1, mars 2005 2 Vol. 2, n o 1, mars 2005 4 8 16 Meilleurs travaux aux études supérieures A brief from graduate studies La recherche / Research 17 17 Le mot du directeur de la recherche et de l'innovation / A message from the Dean, Research and Innovation p. 22 Gestion des matières résiduelles : le savoir-faire québécois au service de l'environnement / Waste management: Québec know-how helping the environment p. 22 18 Recherche avancée / Advanced research 12,5 millions $ pour étudier l'or bleu du 21e siècle / $12.5 million to study 21st century "Blue Gold" p. 23 19 Innovation Le gaz... tout naturellement / Gas... naturally! p. 24 20 Profil / Profile Réduire la pollution passe par une plus grande efficacité industrielle / Seeking to reduce industrial pollution through increased efficiency p. 25 21 Projets majeurs / Major projects L'ingénieur Nouveaux projets amorcés / New projects started 27 Mot du président de l'ADP Mot du président du Comité des communications Hommage à Roger P. Langlois 27 28 Les jeunes, la mondialisation et la mobilité 29 Nominations, décès et distinctions 30 Retour sur activités Calendrier des activités Matins ADP

  • Partager
    Page 3

    Éditorial Quand le génie rime avec défis Chantal Cantin, directrice du Service des communications et des relations publiques est une publication périodique de la Direction des affaires institutionnelles et secrétariat général de l'École Polytechnique. ISSN 1712-3852 Édition : Service des communications et des relations publiques Rédactrice en chef : Chantal Cantin Coordinatrice : Catherine Florès Rédaction : Catherine Florès, Mathieu Faucher, Yan Barcelo, Vol. 2, n o 1, mars 2005 Dans ce numéro du magazine POLY, vous constaterez que nous avons mis en trame de fond un accent sur les initiatives et les recherches à caractère environnemental. Polytechnique, comme école d'ingénierie, se doit d'être un phare dans ce domaine. Nous avons donc mis en relief quelques activités entreprises par des membres de l'institution. Que ce soit par le biais de sa nouvelle politique environnementale, ou par la mise sur pied du comité de gestion environnementale ou par le biais d'initiatives de nos étudiants, Polytechnique se dote d'un cadre solide pour promouvoir le respect de l'environnement. Dans la section Recherche, vous trouverez également des exemples éloquents de recherches et de projets environnementaux orchestrés par certains de nos chercheurs. Dans la section Enseignement et vie étudiante, un spécial innovations pédagogiques a été intégré mettant en valeur des exemples de la nouvelle approche d'enseignement préconisée à Polytechnique, dans le cadre du renouvellement de tous les programmes de baccalauréat actuellement en cours. Mais déjà bien avant ce remue-ménage des programmes, certains professeurs de Polytechnique étaient précurseurs et visionnaires et avaient déjà adopté des modèles d'apprentissage axés sur la responsabilisation des étudiants, qualité essentielle aux futurs ingénieurs. À cet égard, vous découvrirez l'approche du professeur Jean-Paul Baïlon et le projet PRISME sous la responsabilité des professeurs Diane Riopel et André Langevin en génie industriel. Je vous rappelle également que la section L'ingénieur dédiée aux diplômés de Polytechnique se retrouve à la fin du magazine. Encore une fois, je vous invite, chers lecteurs, à nous faire part de vos commentaires et suggestions. Notre prochain numéro sera publié en juin 2005 et un encart spécial de 12 pages y sera inséré présentant l'ensemble des nouveautés rattachées à chacun des programmes renouvelés au baccalauréat. Bonne lecture! Chantal Cantin, rédactrice en chef chantal.cantin@polymtl.ca Sylvie Lavoie, Lucie Dagenais, André Mondoux, Chantal Lépine, Sylvie Plante Révision : Jean-Pierre Le Grand Traduction : Mark Daly Photos : Denis Bernier, Yves Beaulieu, Normand Cadorette, Service des communications et des relations publiques Direction artistique et conception de la grille graphique : Millennium concept & design Ont collaboré à ce numéro : La Fondation de l'École Polytechnique, la Direction de la recherche et de l'innovation, l'Association des Diplômés de Polytechnique Reproduction autorisée avec mention de la source. Renseignements : Service des communications et des relations publiques, École Polytechnique de Montréal Tél. : (514) 340-4915 communications@polymtl.ca Adresse postale : C.P. 6079, Succ. Centre-ville Montréal (Québec) H3C 3A7 Le genre masculin a été utilisé de façon systématique dans l'unique but de faciliter votre lecture. Éditorial 3

  • Partager
    Page 4

    L'École 4 Robert L. Papineau, ing. Ph. D. directeur général de l'École Polytechnique Les instances de Polytechnique ont entériné une politique en matière de protection, de gestion et de promotion de l'environnement : l'École s'engage à gérer ses installations et leur opération en visant autant la conservation des ressources (eau, air, sol et énergie) que la saine gestion de ses résidus et à faire connaître ses objectifs en matière de protection de l'environnement à tous ses fournisseurs de biens ou de services. En outre, les activités de recherche et d'enseignement incorporent les valeurs de protection de l'environnement. Dans son rayonnement, l'École s'appliquera à faire connaître ses valeurs environnementales et à communiquer ses programmes et réalisations. Une politique claire, c'est bien, mais les actions doivent suivre. D'où la naissance du Comité de gestion environnementale de Polytechnique (COGEP), qui coordonne les activités de gestion environnementale à l'échelle de l'École. Relevant directement du Conseil d'administration, ce comité supporte l'élaboration, la mise en place et le suivi des projets de gestion environnementale, avec l'appui de la direction. Présidé par Louise Millette, du département CGM, le COGEP est formé d'un noyau d'une dizaine de membres volontaires auquel se rattachent des sous-comités traitant les problématiques environnementales ciblées Mot du directeur général Quelle année que 2005 ! Année de l'inauguration du Laboratoire Polynov, unique en Amérique du Nord dans le milieu universitaire, consacré à la recherche sur les polymères et les composites. Année de l'ouverture, tant attendue, de nos pavillons Lassonde, qui augmenteront de 40 % la superficie actuelle de l'École et la doteront d'équipements des plus modernes et d'une bibliothèque intégrant pleinement les nouvelles technologies. Année, enfin, de la mise en application, pour la première année du baccalauréat, des nouveaux programmes nés du projet de formation. 2005 sera donc marquante dans l'histoire de notre institution qui se transforme, à l'image de la profession d'ingénieur. Plus que jamais, l'École Polytechnique formera de futurs ingénieurs ou chercheurs avec un vaste bagage de connaissances, partageant des savoir-faire et des « savoir-être » communs, et qui pourront penser leur avenir à l'échelle du monde. Environnement Polytechnique prend le virage vert À Polytechnique, on tient l'environnement à cœur. Avec l'adoption d'une politique environnementale et la mise sur pied d'un comité de gestion environnementale, l'École s'est dotée d'un cadre solide pour promouvoir le respect de l'environnement et mettre en oeuvre des actions efficaces de protection et de sensibilisation. et développant des projets particuliers. Cette structure accueille tous les membres de la communauté souhaitant participer à un projet concernant l'environnement à Polytechnique. « En matière d'environnement, beaucoup ont des idées, remarque Louise Millette, et il est essentiel d'évaluer et d'examiner à fond tous les aspects des solutions proposées. Par exemple, la récupération de certains déchets implique aussi leur collecte, leur entreposage et leur élimination. La participation de tous les intervenants impliqués dans un dossier est donc nécessaire au succès d'un projet. Idéalement, nous voudrions sensibiliser les participants et le public à l'importance d'avoir une vision globale. » Pour ceux qui estiment que l'on ne fait pas assez pour la préservation de l'environnement à Polytechnique, sachez que plusieurs projets, pilotés par l'École, par des sous-comités du COGEP ou par des comités étudiants comme Polysphère, sont en cours à travers l'École : Gestion des matières résiduelles : promeut la récupération de matières recyclables et évalue la faisabilité du compostage des déchets. Cafétéria verte : examine la faisabilité de l'utilisation d'une vaisselle durable et de la récupération du verre/plastique/métal dans la cuisine et la cafétéria, Vol. 2, n o 1, mars 2005

  • Partager
    Page 5

    ainsi que la récupération du carton généré par les services alimentaires. Économie des ressources : vise à réduire la consommation d'énergie, d'eau potable et de papier, et à instaurer une politique d'approvisionnement respectant l'environnement. Transport durable : évalue les besoins en matière de transport pour Polytechnique, renforce les alternatives à l'auto-solo et vise la réduction des émissions des véhicules sur le campus. Formation académique : supporte l'intégration des notions environnementales et de développement durable au sein même de la formation de l'ingénieur. Presses internationales Un beau succès L'ouvrage Barrages, crues de rupture et protection civile du professeur Claude Marche, du Département des génies civil, géologique et des mines, a reçu le Prix Roberval 2004, catégorie Enseignement supérieur. Ce concours international, qui encourage la production d'œuvres francophones consacrées à la technologie, constitue une marque de reconnaissance dans le domaine de la communication scientifique où l'anglais est omniprésent. Ententes stratégiques et ouvrages en préparation Les Presses internationales Polytechnique ont signé plusieurs ententes avec des maisons d'édition ou des organismes gouvernementaux, dont l'Office québécois The year 2005 is starting on an exciting note of change at École Polytechnique. Two noteworthy openings are the Polynov Laboratory, a polymer and composites research facility that is the only one of its kind in North America; and the Lassonde Building which, with its advanced equipment and high-tech library, expands the school's surface area by 40%. The revamped undergraduate program will also debut in 2005. Such changes will help shape our students into tomorrow's engineers. Equally noteworthy is Polytechnique's commitment to the environment, now stronger than ever. Vol. 2, n o 1, mars 2005 Les projets de fin d'études en lien avec des problématiques environnementales de l'École sont encouragés. D'autre projets sont en cours, notamment la participation à un DESS en « Environnement et développement durable » conjoint avec l'Université de Montréal. L'engagement envers l'environnement déborde des murs de l'École, Polytechnique appuie la Ville de Montréal en tant que partenaire du plan stratégique de développement durable de la collectivité montréalaise. Tous ces projets seront communiqués sur le nouveau portail de l'environnement de Polytechnique, bientôt disponible sur le site de l'École. Les Presses internationales Polytechnique rayonnent de la langue française. En collaboration avec ce dernier, Diane Riopel, professeure au Département de mathématiques et de génie industriel, travaille à un vaste corpus lexicographique dans son champ d'expertise : la manutention. Une autre entente avec la maison Hermann prévoit la distribution et la diffusion exclusive au Canada des ouvrages de cet éditeur parisien par les Presses internationales Polytechnique. Deux autres livres sont en préparation : Hydrologie, du professeur Jean Rousselle, du Département des génies civil, géologique et des mines, en collaboration avec François Anctil et Nicolas Lauzon; l'ouvrage Gestion de production et ressources humaines, réalisé sous la direction des professeurs Pierre Baptiste, Alain Haït, François Soumis, du Département de mathématiques et de génie industriel, et de Vincent Giard. Recently implemented environmental policies will cover resource conservation, waste management, teaching and research activities, and communications. The School's environmental management committee (Comité de gestion environnementale de l'École Polytechnique - COGEP) will monitor targeted environmental problems, while various subcommittees oversee initiatives that include the recycling program, optimized energy consumption, reduced water and paper consumption, and sustainable transport. The City of Montréal has joined in by partnering with the COGEP in a city-wide sustainable-development initiative. L'École 5

  • Partager
    Page 6

    L'École 6 Fondation de Polytechnique Nouvelles de la Fondation Reconnaissances certifiées pour bénévoles émérites Les succès de la Fondation depuis 1973 ont été rendus possibles grâce aux bénévoles extraordinaires qui ont travaillé avec acharnement au développement des campagnes et à la sollicitation annuelle auprès des diplômés. En guise de remerciement, la Fondation a décerné un certificat de mérite aux anciens présidents ainsi qu'aux bénévoles qui ont contribué aux phonothons pendant plus de 5 ans et plus de 10 ans. Bénévoles plus de 5 ans Bénévoles plus de 10 ans 16 e édition du dîner des amis du président : objectif de 200 000 $ pulvérisé Sous la présidence d'honneur de l'Honorable Gilles Loiselle, conseiller spécial de Power Corporation, la 16 e édition du dîner des amis du président a permis à la Fondation de récolter plus de 211 000 $, incluant l'encan silencieux pour le jéroboam (5 litres) de Château Gruaud Larose qui a trouvé preneur pour 4 001 $. Table d'honneur Table Po 1964 Assis : Pierre-C. Fortier, président, Fondation de Polytechnique; Robert L. Papineau, directeur général, École Polytechnique; Janine Bombardier, présidente et gouverneure, Fondation J. Armand Bombardier. Debout : Christian F. Arsenault, vice-président, Demers Conseil inc.; Robert Panet-Raymond, premier vice-président, Banque Canadienne Impériale de Commerce - CIBC; Gilles Loiselle, conseiller spécial du président du comité exécutif, Power Corporation du Canada; Bernard Lamarre, président de la corporation de l'École Polytechnique. Assis : Marcel Messier, Raymond Lafontaine, Guy Dufresne, Jean L. Leduc. Debout : George Liby, José V. De Carvalho, Jacques Drouin, Claude Comtois, François Reid, Jean-Pierre Major, René Viau. Merci! L'équipe de la Fondation de Polytechnique Pierre-C. Fortier, président (514) 340-5959 fondationpoly@polymtl.ca Danis Prud'homme, directeur général (514) 340-4711, poste 4162 danis.prudhomme@polymtl.ca Jacques Gervais, directeur des dons majeurs et partenariats spéciaux (514) 340-5197 jacques.gervais@polymtl.ca Michelle Niceforo, coordonnatrice campagnes auprès des diplômés (514) 340-4711, poste 4151 michelle.niceforo@polymtl.ca Richard Coveney, coordonnateur gestion de l'information (514) 340-4711, poste 3756 richard.coveney@polymtl.ca Linda Hurteau, adjointe administrative (514) 340-5959 linda.hurteau@polymtl.ca Fondation de Polytechnique C.P. 6079, succ. Centre-ville Montréal, Québec H3C 3A7 Téléc. : (514) 340-3716 www.fondationpoly.org Vol. 2, n o 1, mars 2005

  • Partager
    Page 7

    Soir de première à New York! Le 6 décembre 2004 au Plaza de New York, l'École, la Fondation et l'ADP ont reçu les diplômés résidant aux États-Unis pour un cocktail suivi d'un souper fort agréable et animé en discussions de toutes sortes. Malgré la température peu clémente, 17 personnes étaient au rendez-vous, dont M me France Dionne (déléguée du Québec à Boston), M. Michel Robitaille (délégué du Québec à New York), M. Jean Gaulin Po1967 (Texas), M. Daniel Gagnon Po1981 (Ohio), M me Michelle Hofer Po1998 (Caroline du Nord), M me Solange Amouroux Po2001 (Delaware), ainsi que M me Fariel Bouattara Po1997 (New York) et M. Saad Bourkadi Po1989 (New York). La soirée avait pour but d'informer les diplômés qui travaillent Fonds de bourses Roger En hommage à la contribution exceptionnelle de Roger P. Langlois dans le développement de l'École, de la Fondation et de l'ADP, la Fondation a l'intention de créer un fonds de dotation au nom de M. Langlois. Ce fonds aura pour but d'octroyer des bourses aux étudiants du premier cycle, car tout au long de sa carrière, M. Langlois s'est investi pour intégrer les étudiants dans les différents projets auxquels il contribuait. Durant le mois de décembre, nous avons reçu plusieurs dons à cet effet, qui ont été versés à ce fonds. Si vous désirez participer, nous vous invitons à nous faire parvenir votre chèque au nom de la Fondation en faisant mention au bas de votre chèque du Fonds de bourses Roger P. Langlois. Merci! Vol. 2, n o 1, mars 2005 aux États-Unis des développements extraordinaires que l'École entreprend : la construction des pavillons Pierre-Lassonde, Claudette-MacKay-Lassonde et J.-Armand-Bombardier, ainsi que celle du laboratoire de structures Hydro-Québec, mais également des projets de recherche ciblant des domaines uniques au Canada, sans oublier les démarches qui ont mené à la création de Friends of Polytechnique. Un autre aspect important de cet événement était de s'entretenir avec les diplômés de leurs expériences aux États-Unis et sur les moyens à envisager pour favoriser des relations plus étroites et bénéfiques avec eux et nos partenaires américains. Campagne annuelle 2004-2005 Pierre-C. Fortier, président, Fondation de Polytechnique; France Dionne, déléguée du Québec à Boston; Michel Robitaille, délégué du Québec à New York. Robert L. Papineau, directeur général, École Polytechnique; Bernard Lamarre, président de la corporation de l'École Polytechnique; Jean Gaulin, président de la Fondation américaine. P. Langlois À ce jour, la Fondation a recueilli 729 817 $ grâce aux généreuses contri- butions de diplômés et amis de Polytechnique. Cette année, nous avons largement privilégié le télémarketing avec nos étudiants afin de rejoindre le plus de diplômés possible, et, pour une première fois, les parents de tous les étudiants de premier cycle. De plus, une soirée de phonothon a eu lieu et deux comités ont été mis sur pied pour les dons de 500 $ et les dons de 1 000 $. En outre, suite à l'entente intervenue entre l'École, l'ADP et la Fondation concernant la fin des cotisations pour l'adhésion à l'ADP, nous avons instauré un comité spécial pour sensibiliser les diplômés cotisant à l'ADP à la possibilité qui leur est offerte de contribuer à l'essor de Polytechnique et à la notoriété de ses diplômés en faisant un don équivalent avec un reçu d'impôts. Chaque année, près de 6 000 diplômés contribuent généreusement, avec un don moyen de plus de 100 $, aux projets de l'École. Ils donnent ainsi une marge de manœuvre plus grande à leur alma mater, permettant de ce fait à Polytechnique de se démarquer davantage parmi les plus grandes écoles de génie de calibre international. Si vous n'avez pas encore fait votre don, il est toujours temps de le faire en nous faisant parvenir votre contribution. Merci d'appuyer le développement de votre alma mater! Et un merci spécial à tous nos précieux et fidèles donateurs et bénévoles. L'École 7

  • Partager
    Page 8

    L'enseignement - La vie étudiante 8 Pierre G. Lafleur, ing. Ph. D. directeur, enseignement et formation Spécial innovations pédagogiques Qualifiée de « révolution pédagogique » par Richard Prégent, directeur du Bureau d'appui pédagogique, la nouvelle approche d'enseignement préconisée à Polytechnique s'appuie sur la responsabilisation des étudiants et développe leurs sens de l'organisation et de l'initiative. « En encourageant l'étudiant à jouer un rôle actif dans son apprentissage, nous le préparons mieux à son futur rôle d'ingénieur », affirme Richard Prégent. « Nous assistons à un changement de culture : pour réussir, les étudiants doivent dorénavant savoir tra- Formule uniquement offerte au Québec par Polytechnique, PRISME consiste en une étude de faisabilité et de viabilité d'un projet concret multi-volets pour une entreprise cliente. Sous la supervision des professeurs André Langevin et Diane Riopel, les étu- Mot du directeur de l'enseignement et de la formation L'année 2004 a pris fin avec le franchissement d'une étape importante dans l'implantation du projet de formation qui renouvelle tous nos programmes du baccalauréat : la révision des projets éducatifs des onze programmes pédagogiques et des deux unités d'enseignement est complétée. Formidable travail réalisé par l'ensemble des équipes pédagogiques dans un échéancier serré, les projets éducatifs regorgent d'innovations. Intégration des matières facilitée, meilleur équilibre entre formation fondamentale et pratique, encadrement accentué, plus grande synergie entre différents programmes de génie, stages en entreprise et projets intégrateurs dans tous les programmes, etc., le nouveau visage de l'enseignement à l'École Polytechnique émerge, souriant à l'avenir et aux défis de la formation en génie. 2005 sera une année décisive : dès la rentrée d'automne, les programmes renouvelés de première année du baccalauréat seront appliqués. Fidèle à sa tradition, l'École Polytechnique offrira à la nouvelle cohorte d'étudiants une formation fondée à la fois sur une culture de l'excellence et sur la faculté de s'adapter et d'anticiper les changements. Miser sur l'apprentissage pour donner des clefs maîtresses aux étudiants diants, en équipes de cinq, s'attellent de septembre à avril à la réalisation de projets soumis par des entreprises, PME de la région montréalaise pour la plupart. « Chaque année, nous nous chargeons d'une douzaine de projets, explique Diane Riopel. Ils nous vailler en équipe, partager et échanger. C'est aussi vrai pour les professeurs. » Certains projets existants à l'École font figure de précurseurs, comme le projet PRISME au Département de génie industriel ou le cours de matériaux 1035D de Jean-Paul Baïlon. Des projets s'inscrivant dans la droite ligne de la nouvelle approche sont repris par le projet de formation qui remanie les programmes au baccalauréat. S'initier au rôle de génie-conseil avec PRISME Moteurs diesel, biscuits, ou portes en bois rares, avec le Projet rationnel d'intégration de systèmes manufacturiers d'entreprises (PRISME), les finissants en génie industriel sont amenés à travailler sur des projets d'entreprises de tous les domaines. À l'instar des ingénieurs-conseils, en somme. sont proposés par les conseillers du ministère du Développement économique régional et de la recherche et par nos anciens étudiants. PRISME fournit aux entreprises clientes des solutions réalistes et innovatrices qui tiennent compte de leur réalité, pour Vol. 2, n o 1, mars 2005

  • Partager
    Page 9

    un investissement correspondant aux frais afférents du projet. Pour des PME qui n'auraient pas les moyens de faire appel à une firme de génie-conseil, c'est très avantageux. » Chaque équipe est responsable d'un projet, qu'elle mène de bout en bout, de la collecte d'informations dans l'entreprise à la présentation devant le client d'un rapport final comprenant la solution développée par l'équipe. Soit 900 heures de travail, incluant des rencontres bimensuelles d'une heure avec les deux professeurs. « Avec le projet de formation, PRISME, qui cadre parfaitement dans la nouvelle approche de l'enseignement, comptera six crédits au lieu de quatre, précise André Langevin, le nombre d'heures par projet passera donc à 1 350. » Plus qu'un projet d'étude, PRISME représente pour les futurs ingénieurs industriels une véritable plongée dans le monde de l'entreprise. Évalués sur l'origina- lité, la rentabilité et la viabilité des solutions proposées, les étudiants doivent aussi démontrer leur débrouillardise, leur professionnalisme et leur compréhension des problématiques de l'entreprise cliente. Il leur faut donc acquérir un peu de la culture et du savoirfaire de cette entreprise tout en utilisant leurs connaissances de Le cours ING1035D du professeur Baïlon : une alternative à l'approche traditionnelle d'enseignement génie industriel. Rien à voir avec un projet de type académique. « Nos étudiants saisissent très bien la richesse de l'expérience PRISME. C'est peut-être le seul cours où les étudiants remercient publiquement leurs professeurs! », témoigne en souriant Diane Riopel. S'appuyant sur l'autonomie, la discipline personnelle et la motivation des étudiants, les méthodes d'auto-apprentissage représentent une voie intéressante pour l'enseignement. Le cours de génie des matériaux version individualisée, conçu par le professeur Baïlon, est un exemple de réussite dans ce domaine. Jean-Paul Baïlon, professeur au Département de génie mécanique, a développé une version individualisée de son cours sur les matériaux ING1035, proposée aux étudiants depuis 2002. « Le principe de l'autoapprentissage n'est pas nouveau, souligne M. Baïlon, mais l'évolution des technologies a rendue possible la mise au point d'un matériel didactique parfaitement adapté aux besoins des étudiants et aux exigences de notre enseignement. » Ni le contenu ni le matériel didactique ne diffèrent entre les deux versions du cours : tous les étudiants disposent du manuel rédigé par M. Baïlon, d'un CD-ROM riche en exercices interactifs et en mini-tests Vol. 2, n o 1, mars 2005 qui permettent d'auto-évaluer régulièrement les connaissances, ainsi qu'un accès à des documents et à des activités complémentaires disponibles sur un site WebCT. Les étudiants qui choisissent le cours en autoapprentissage suivent uniquement le cours avec leur matériel, sans professeur ni TP. Ces étudiants ne sont cependant pas laissés entièrement à eux-mêmes : ils bénéficient du soutien de tuteurs disponibles huit heures par semaine pour consultation en tête-à-tête et auxquels ils peuvent envoyer leurs questions par le Web. Le forum sur WebCT leur permet aussi de s'entraider et affiche les réponses aux questions fréquentes. Autre grande différence avec le cours en classe : l'évaluation se fait en dix contrôles d'une L'enseignement - La vie étudiante 9

  • Partager
    Page 10

    L'enseignement - La vie étudiante heure tout au long de la session, suivis d'un examen final, contre deux contrôles et un examen final pour le cours traditionnel. Ce contrôle fréquent des connaissances explique, selon M. Baïlon, le taux de réussite plus élevé au cours individualisé. « L'étude des résultats aux six derniers semestres nous montre que 16,3 % des étudiants du cours individuel terminent avec un A ou A+ contre 8,2 % dans le cours classique, The year 2004 ended with a milestone achievement: a complete reorganization of École Polytechnique's undergraduate programs. Slated to debut in fall 2005, the revised curriculum includes a better balance between theory and practice, greater synergy within the disciplines, and many other innovations. It also encompasses a new pedagogical approach: presaged by existing initiatives like the PRISME (Projet Rationnel d'Intégration de Systèmes Manufacturiers d'Entreprises) Project or Jean-Paul Baïlon's self-learning courses, the new program demands greater input and self-reliance from students, the better to prepare them for the future. annonce M. Baïlon. L'échec (F) est moins élevé pour le cours individualisé (6,5 %) que pour le cours classique (17,2 %). Comme les écarts entre les autres éléments (moyenne générale, cote R, etc.) ne sont pas assez significatifs pour expliquer ces résultats, nous sommes amenés à penser que c'est la méthode d'acquisition des connaissances qui fait la différence. » Le succès du cours ING1035D va croissant. Près de 45 % des étudiants inscrits au cours de matériaux choisissent sa version individualisée, pour 16 % en 2002. Popularité confirmée par le taux de satisfaction des étudiants : plus de 80 % se déclarent très satisfaits et recommanderaient ce cours. « Nous sommes amenés à penser que c'est la méthode d'acquisition des connaissances qui fait la différence. » La qualité du matériel didactique développé par Jean-Paul Baïlon est unanimement reconnue, et lui a d'ailleurs valu un Prix Roberval (prix francophone du livre et de la communication en technologie), ainsi qu'un prix du ministre de l'Éducation du Québec. De belles récompenses pour le professeur qui investit beaucoup de son temps pour ce cours : le développement du CD-ROM a duré deux ans, la gestion du site Web et la préparation des contrôles informatisés exigent, quant à elles, de nombreuses heures par semaine. Ce succès le poussera-t-il à remplacer le cours sous sa forme traditionnelle par le cours individualisé ? « Pas du tout. La méthode classique continue à répondre aux besoins de certains étudiants. Je pense que c'est mon rôle de professeur de laisser le choix aux étudiants de la méthode qui leur convient le mieux. » The PRISME Project plunges students into a real industrial learning context: from September to April, student teams work on projects submitted by various local small and medium-sized enterprises, providing realistic, innovative solutions for companies that might otherwise be unable to hire consultants. In Professor Baïlon's highly successful ING1035D module, students learn to be autonomous, disciplined and motivated as they independently follow course materials (a manual and CD-ROM), supported only by part-time tutors and a WebCT forum. 10 Vol. 2, n o 1, mars 2005

© École Polytechnique de Montréal
Bottin | Plan du site | Recherche | Conditions

Un moment SVP